Interview sauvage de Bar Refaeli: « La Tsniout est essentielle dans ma vie »

« J’en parlais encore à Emily Ratajkowski lors d’un shooting des nouveaux strings pour Victoria’s Secrets, je pense que la pudeur est essentiel pour l’équilibre d’une femme. » C’est ainsi que le célèbre mannequin israélien Bar Refaeli que nous avons croisé par hasard hier après-midi près du grand bassin de la piscine de Reuilly, nous confia ses convictions profondes au sujet de la Tsniout, ces règles de pudeur enseignées par la Torah.

« Vous savez, nous dit-elle, sirotant son cocktail et barbotant près du pédiluve, la femme n’est pas un objet, on ne peut réduire l’apport de la dimension féminine à sa seule capacité de reproduction et d’alimentation  Je sais bien que ce n’est pas nouveau tout cela, mais nous vivons dans un monde particulièrement vérolé par la marchandisation des chairs: non, nos corps ne sont pas que de la viande ! »

Devant une telle force de caractère, nous lui avons demandé quelles actions au quotidien elle menait pour faire revenir aux règles de pudeur élémentaires toutes ces jeunes filles, nombreuses dans son milieu, qui ne respectent parfois même pas leur propre corps.

« Beaucoup sont naïves, pensant qu’en découvrant leurs épaules et parfois exhibant leurs genoux, elles feront carrière. Quelle erreur ! Ce qui compte dans nos métiers c’est le regard, sa profondeur, son intensité. Un bon maquillage, un rimmel de qualité et une force de conviction suffisent souvent à faire la Une de Sport Illustrated ou GQ. Kate Upton m’a révélé une fois pendant une soirée naturiste à St-Tropez qu’elle attendait avec impatience son Prince Charmant pour pouvoir, comme les épouses juives, porter elle aussi un Kissouï Roch, ce foulard qui recouvre les cheveux. Comment ne pas l’envier alors qu’elle n’est même pas juive ? »

Elle poursuivit de longs moments sur les bienfaits de la Tsniout, entre deux longueurs de piscines que nous partageâmes; en terme de positionnement social mais aussi de promotion professionnelle: « dans nos métiers, vous savez, savoir s’habiller avec élégance est un atout indéniable et l’on ne mesure jamais trop le pouvoir de la suggestion »

A-t-elle été toujours aussi convaincue ? « Non, hélas » concéda-t-elle alors que le soleil se couchait sur Paris, révélant ce fameux regard vert-bleu azur qui la rendue si célèbre. « Moi aussi, j’ai porté des jeans, parfois taille basse et même…skinny. J’étais jeune, je ne savais pas ce que je faisais, j’ignorais les pièges de cette impudicité« . Visiblement encore affectée, la top-model resta de longs moments pensive, allongée, lascive, sur le ventre.

Juste avant de quitter le bar de la piscine, elle conclu sur une note qui ne lasse pas d’émouvoir: « Mon plus grand souhait aujourd’hui est de continuer mon métier de manière honorable, et évidemment de rencontrer un bon parti, juif pratiquant, pour que nous puissions bâtir un foyer juif harmonieux dans le respect de la Torah et des Mitsvot. Et si en plus Hachem me donnait la joie d’enseigner ces vertus à mes enfants… »

Quel bel hommage à la vertu, venu conclure une après-midi sportive sous la chaleur torride de la Capitale…

Auteur: Mise en Trentaine

Publicités

2 réflexions sur “Interview sauvage de Bar Refaeli: « La Tsniout est essentielle dans ma vie »

  1. Pingback: Lenny Kravitz obtient son ordination, et devient Rabbin ! | Actualités Feuj

  2. Pingback: Transgresser la Torah, la plus belle mitsva des Hassidim de Loubny | Actualités Feuj

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s