Cette année pas de Yom Kippour en France !

Le Trésor Public vient de décider une enquête approfondie sur les sommes reçues par le Consistoire Central.

Suite à la politique de transparence lancée par le Ministère des Finances fin 2012, tous les organismes, y compris culturels ou confessionnels, sont soumis à un audit financier des plus poussés.

Si tout le monde peut se réjouir d’y voir enfin un peu plus clair dans le labyrinthe des associations qui sollicitent sans cesse la générosité des donateurs, il y a cependant un problème de calendrier qui s’est vite posé pour les israélites de France : l’audit des fonctionnaires de Bercy tombera en pleine fête de Tichri. Résultat: les comptes devant être gelés pendant l’inspection, plus aucun don ne pourra être reçu.

Or la majorité des associations cultuelles juives de France ne survivent que grâce aux ventes de Kippour. Sans possibilité de percevoir cette manne, beaucoup de synagogues risquent de mettre tout simplement la clé sous la porte.

« Décaler le jour du Grand Pardon a été envisagé mais dans la mesure où nous ignorons la fin de l’Inspection, nous n’étions pas prêt à baser toute notre communication (phoning, mailing, marketing direct) sur une date incertaine » nous a déclaré Victoire Poliakoff, assistante financière du Central.

Seule solution envisageable: annuler le Yom Kippour 5774 et lancer un énorme Yom haCerfa peu après l’Inspection. « Evidemment, nous n’avons rien à nous reprocher mais qui peut dire qu’il est à l’abri d’un redressement ? » s’inquiète une source anonyme proche du Dossier.

« Bien sûr que cela ne me plaît pas » s’insurge quant à  elle, la Grande Rabbin de France, » mais sans farine, pas de Torah et puis après tout, puisque’il y a 2000 ans Rabban Gamlilel l’avait déjà fait… »

Micro-Trottoir

Partout c’est la stupeur et l’incrédulité qui domine.
« Grand Pardon, Grand Pardon, il faut pas non plus exagérer » tempère cependant Maurice Bettoun .
Au café Les Gaulois, haut lieu des retraités algériens,  dans le 19e arrondissent de Paris, ce sympathique fidèle des synagogues consistoriales a une explication à tout ce remue-méninge : »Tout ça c’est une histoire d’argent: Les gens se ruinent au mois d’Août sur la Tayelet,  et a peine ils se refont que déjà Madame elle veut remettre les pieds sous la table en Espagne pour Pessah‘. Et vous voulez en plus que les pauvres maris ils donnent à des barbus ? C’est ça qui cause la ruine du Consistoire: les femmes, adimleh’a, elles veulent plus cuisiner !  »

D’ores et déjà, une Commission ad-hoc a été lancée pour sensibiliser les Pouvoirs Publics et demander un report de l’audit au mois de Décembre. « Mais, déplore un membre de la Commission, cela a peu de chance de réussir: nous tomberions sur les congés de fin d’année. Et pour les fonctionnaires, Noël, c’est sacré… »

Une affaire à suivre donc.

Auteur: Mise en Trentaine

Publicités

Une réflexion sur “Cette année pas de Yom Kippour en France !

  1. Pingback: Roman de l’été : la voiture cacher | Actualités Feuj

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s